Témoignages

Le travail d’Anna repose sur la rigueur et la pureté : rigueur dans le travail et pureté de l’expression.

Le théâtre d’Anna n’est pas fait de masques : à travers la sincérité et la rencontre avec soi- même, on entre dans l’expression juste, celle dont on est capable à un moment donné.

J’aime le temps qu’elle accorde au souffle, à la voix libérée des normes de la communication efficace, au corps qui s’exprime à sa mesure.

L’atelier mené par Anna favorise l’écoute et la bienveillance : le regard de l’autre devient un allié et non plus un danger ou un objet de séduction.

J’ai le sentiment de retrouver là une forme de vérité dans le travail théâtral. Après des années d’atelier, cela fait du bien de se débarrasser de ses habitudes et des artifices acquis. Cela fait du bien de partir de soi pour arriver aux mots d’autrui.

Elisabeth Ritz

La représentation théâtrale sur Camille Claudel, mise en scène par Anna Koltek, m’a complètement bouleversé. A travers les cours de théâtre qu’elle me donne je retrouve ce même jeu de sobriété qui m’amène à chercher au plus profond la force et la vérité des personnages.

Gilles Labourroire

Le travail d’Anna dans ce cours de théâtre est très intéressant. Avec une approche par les émotions, le corps et la confiance en soi, Anna nous pousse à atteindre la vérité dans les émotions de nos personnages. J’aime aussi la phase de relaxation du début de séance qui nous recentre sur nous-mêmes. C’est une approche du théâtre que je n’avais pas encore exploitée et qui me semble maintenant essentielle.

Isolde Cojean

Je n’avais alors abordé le théâtre que par le biais de l’improvisation. Les cours m’ont donné les bases du jeu d’acteur ; posture, voix et méthode pour m’assurer de la sincérité de mon jeu. Ce travail sur la posture m’a aidé à la fois en tant qu’acteur mais également pour le mime et le chant que je pratique aussi. Le bagage technique à l’appui, j’entre de plus en plus facilement dans l’improvisation et je me sens plus solide lors des scènes basées sur le personnage.

Vincent Gagneux

J’ai suivi des cours de théâtre avec Anna durant deux ans. Cette démarche demande rigueur et don de soi pour obtenir un résultat satisfaisant. Anna est là pour nous guider, elle sait ce dont nous sommes capables. Quand elle dit d’essayer dans une telle direction, c’est qu’on peut y parvenir. Je pense qu’il faut avoir confiance dans le metteur en scène pour que ça fonctionne. C’est donc contraignant mais pas au sens négatif. L’introspection et l’énergie requises permettent de se dépasser, de se surprendre, de lâcher prise et finalement d’avoir un sentiment de liberté. J’ai toujours l’impression de pouvoir mieux faire et un pincement au cœur quand la dernière représentation se termine.

Lucie Legris

Rigueur, émotion et travail sur soi sont les maîtres-mots pour l’atelier que propose Anna. Le travail sur la psychologie des personnages et leur histoire permet de s’approprier cet « autre moi ». La mise en scène est structurée et ambitieuse et le plaisir de la scène est au rendez-vous.

Eric Charles

Une nouvelle année s’est écoulée en compagnie d’Anna Koltek et deux productions ont vu le jour. Deux jolis moments vers lesquels Anna nous a guidés avec justesse et précision. En nous donnant le timing très précis pour l’apprentissage de nos textes, elle a décuplé notre autonomie et libéré nos sens. Le choix de nos mots de comédiens était une évidence et chacun d’entre nous a pu trouver dans ce choix son identité.

Interpréter, Incarner, Laisser le texte descendre en soi, le Vivre de manière organique, tout cela a du Sens. Anna va titiller cette partie de nous entre corps et âme pour aller vers la présence juste.

J’ai aimé l’apprentissage du silence également : ce moment où le sentiment s’ancre et trouve sa puissance. Dans un monde où nous sommes pressés de parler, où l’on nous presse de s’exprimer, ce sont des moments rares qui longtemps résonnent dans notre quotidien.

Sylvie Piotet

Une rencontre forte en intensité. Anna, par une approche individuelle et adaptée, cherche la profondeur de l’être.

Erwann Jegard

Le théâtre a été pour moi le moyen de ressentir et d’appréhender différemment les contrariétés, les inquiétudes et angoisses du quotidien. Au travers de la relaxation, de la respiration, de la libération de la voix et de l’improvisation, Anna nous apprend à nous écouter, à être neutre et bienveillant. Son travail permet de plonger dans soi à la rencontre de nos émotions, d’avoir confiance en soi et d’aller au-delà de soi puisque nous en sommes capables. Cette aventure a été pour moi enrichissante, épanouissante mais avant tout humaine.

Géraldine Carpène

Je n’avais pas fait de théâtre depuis plus de huit ans et je me demandais si j’arriverais à remettre le pied à l’étrier. En rejoignant Anna, j’ai redécouvert l’univers théâtral d’une façon plus mature sans pour autant que ce soit solennel ou élitiste. En quelques mots, Anna aime le juste, la justesse, et elle sait guider celui qui prend le temps de l’écouter. Dès la première séance j’avais compris qu’il me restait encore beaucoup de chemin à faire. J’ai donc rejoint mes compagnons de route dans « la fourgonnette » d’Anna, le temps d’un voyage qui s’est achevé sur une scène agréable à parcourir, comme si on marchait sur un nuage.

Laurent Gris

L’atelier de théâtre d’Anna m’a beaucoup apporté car il a été pour moi une source de bonheur et un moyen de libération et de renaissance.

Prendre conscience de soi
Grâce à des exercices de détente et de conscience du corps, j’ai pu me libérer des tensions qui m’entravaient et m’inhibaient habituellement afin de m’ouvrir et aménager en moi un espace où pouvaient se déposer des images positives, vitales. Ces exercices m’ont permis de redécouvrir l’énergie qui sommeillait en moi. A ce moment-là, le théâtre était pour comme un éveil.

Perdurer en maintenant la conscience de soi
Ensuite, le théâtre devenait pour moi un jeu qui ressemblait à de la danse et à de la musique. Grâce à des exercices d’expression et d’improvisation, j’ai pu conserver et employer l’énergie que j’avais redécouverte. Mes images intérieures à l’appui, mon image extérieure évoluait et devenait l’image que je désirais donner de moi. Les exercices qui consistaient à se traduire « soi » à travers diverses formes d’expression m’ont réappris à lutter pour garder en moi et intensifier ce que j’ai reçu de bonheur, et le transmettre.

La mémoire et l’éternité
Grâce à des exercices d’écriture et de mémorisation et à la réalisation d’une pièce de théâtre, j’ai redécouvert l’art théâtral dans sa profondeur et sa sincérité ainsi que l’attrait de son artifice. Moi qui n’avais pas confiance en ma mémoire et en moi-même d’une façon générale, j’ai découvert grâce à l’atelier de théâtre d’Anna, que l’on pouvait se souvenir d’un texte et s’y affirmer pour mieux se révéler. De plus, tous les exercices qu’Anna nous a fait faire sont encore pour moi autant de repères qui m’aident actuellement beaucoup dans ma vie quotidienne.

Myriam Bourdel

Une belle rencontre et une pédagogie à l’écoute de ses élèves. Anna vous poussera dans vos retranchements pour en tirer une quintessence de vous-même. Le théâtre est un art à la portée de chacun. Merci Anna.

Philippe Sallaz

Le corps occupe une place centrale dans le travail de cet atelier. A travers des exercices apparemment simples (rester debout immobile, les pieds biens enracinés dans le sol, ou bien marcher dans la salle selon différentes allures, etc), on s’efforce de prendre conscience de son corps, de chacune de ses parties.

C’est lorsqu’est venu le travail sur des textes que j’ai mesuré toute l’importance de cette conscience du corps. Je me souviens d’une séance où je devais lire à voix haute un texte en alexandrins. Je m’efforçais d’être attentif à ma posture, à l’enracinement de mes pieds. Et c’est dans cette situation que je fus pris par une surprise : une émotion que je n’attendais pas et que je n’avais pas sollicitée. Ce fut pour moi la première leçon importante de cet atelier : l’émotion surgit naturellement franche et fraîche, pourvu qu’on mette le corps dans les bonnes dispositions.

Une autre grande leçon que j’ai tirée de cet atelier : le rôle de la respiration. Comme la conscience du corps, j’ai compris que la respiration était une autre clé dans le surgissement de l’émotion. C’était lors du travail sur un autre texte poétique, le poème « Barbara » de Prévert. C’est dans la circulation du souffle, dans le silence des points et des virgules, que les images suscités par les mots peuvent se déployer. Là encore, il m’est quelquefois arrivé d’être surpris par ce que le texte, descendu dans mon corps par degrés, pouvait tirer de moi.

Il s’agit d’un atelier bienveillant et exigeant. Sans jamais nous juger, Anna nous observait avec beaucoup d’attention, et prenait le temps de formuler des remarques détaillées à chacun d’entre nous. L’un des plaisirs essentiels du comédien amateur, c’est de voir se dissoudre sur scène les masque que la vie sociale dépose sur son visage, pour que surgisse cette vérité du corps, de l’imagination, des émotions enfouies. Ce que nous apprend Anna, c’est que ce surgissement ne va pas de soi. La richesse que chacun porte en soi ne se libère vraiment que dans le processus d’un travail exigeant. Le lâcher prise n’est pas le laisser aller.

Pierre Bousquet

Pratiquer le théâtre avec Anna Koltek c’est :

  • - plonger au fond de soi, au cœur de ses émotions, au plus profond de l’être pour en ressortir l’authenticité des émotions
  • - une voie pour retrouver l’accès au « Connais-toi Toi-même »
  • - une voie d’évolution personnelle
  • - une discipline de vie
  • – apprendre à aller au-delà de soi.
Dominique Parmentier